Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

jeudi, 05 novembre 2009

Voir le bout du tunnel…

Quelle que soit leur culture ou leur religion, les patients cérébrolésés qui se sont réveillés témoignent souvent des mêmes expériences. Ils ont eu une vision de tunnel, de lumière, ils se sont vus au-dessus de leur corps et ont vu défiler leur propre vie ou des membres de leur famille défunts.
À ce jour, ces expériences de mort sont qualifiées de paranormales, c’est-à-dire que leurs causes ne font pas partie de lois scientifiques établies. Elles sont un entre-deux, entre la vie et la mort, entre la conscience et l’inconscience. Les chercheurs tentent d’expliquer ces phénomènes à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique mais jusqu’à ce jour, ils n’ont pu fournir une explication rationnelle. Selon une hypothèse de neurologues suisses et anglais, le phénomène s’expliquerait par une déconnexion neurologique des circuits régissant la vue et le toucher. Une autre défend que la vision de tunnel et de lumière serait provoquée par un manque d’oxygène et de glucose; les zones du cerveau s’éteindraient alors une à une et le patient vivrait cette extinction progressive.
Selon les études de Steven Laureys, chef du service Neurologie à l’ULg, maître de recherche au FNRS et responsable du Coma Science Group à l’ULg, il faut distinguer le coma de l’état végétatif. Or, le diagnostic est complexe à poser. Un patient dans le coma possède un état de conscience minimale. Il est enfermé dans un corps immobile mais possède le degré de conscience d’un sujet normal. Autrement dit, il a conscience de son environnement. Il entend ce qui se dit autour de lui et ressent la douleur physique. Il pourra sourire aux membres de sa famille ou faire des mouvements volontaires. Certaines zones primaires de son cerveau sont actives mais le sujet ne parvient pas à communiquer ses pensées. En revanche, le patient plongé dans un état végétatif n’a pas conscience du monde extérieur. Ses yeux sont ouverts et il a des gestes réflexes. Contrairement au coma qui ne dure que quelques semaines, l’état végétatif peut se prolonger pendant plusieurs années.

11:33 Publié dans Psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lola, psycho

Les commentaires sont fermés.