Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

vendredi, 13 novembre 2009

Journée mondiale du diabète

8 % des Belges sont concernés. Des chiffres en augmentation


Ce 14 novembre aura lieu la Journée mondiale du diabète, une maladie qui touche de plus en plus de personnes. En Belgique, 8 % de la population serait concernée. Notre mode de vie sédentaire et l’augmentation de l’obésité pourraient faire grimper ces chiffres à 10 % à l’horizon 2025. L’objectif de cette journée mondiale est donc d’attirer l’attention sur cette maladie et sur l’importance de sa détection. Car encore aujourd’hui, de nombreux diabétiques s’ignorent et ne se soignent pas, ce qui peut aggraver leur état.
Heureusement, s’il est détecté à temps, le diabète est actuellement de mieux en mieux soigné, et ce notamment grâce à un accompagnement médical minutieux et une adaptation des habitudes alimentaires. Les diabétiques peuvent ainsi mener une vie active et de qualité.
Pour aider les patients souffrant d’un diabète de type 1 (qui nécessite en plus d’un régime alimentaire et d’un suivi strict des injections d’insuline plusieurs fois par jour), il existe également de nouveaux “outils” plus perfectionnés mais aussi plus petits. C’est le cas de l’Accu Check Combo, une sorte téléphone portable qui combine pompe à insuline et lecteur de glycémie. Il permet au patient de gérer son traitement en toute discrétion et ce n’importe où.
“Ce petit appareil a changé ma vie, il m’a redonné mon autonomie, raconte Audrey, 32 ans, qui souffre de diabète de type 1 depuis 22 ans. Avant, je suivais un régime très strict. Je devais peser tous les aliments et me faire quatre à cinq injections d’insuline par jour. Ce n’était pas très pratique ni très discret surtout que mon travail m’amène à participer à de nombreuses réceptions. Depuis que j’ai l’Accu Check Combo, c’est-à-dire depuis 8 mois, ma vie a changé. Ce n’est plus le diabète qui gère ma vie mais moi. Je peux sauter un repas, manger un peu plus tard et plus au moins ce que je veux. Bref avoir une vie normale tout en suivant mon traitement.”
C.Bo.

Les commentaires sont fermés.